FANDOM


Orilla
Orilla
Informations astrographiques
Galaxie Othala
Informations sociétales
Race(s) Asgard
Période technologique Aucune (présent, détruite),
Extrêmement avancée (passé)
Intérêt pour la Terre Ancienne planète des Asgard
Sous la domination de Aucune (présent, détruite),
Asgard (passé)
Informations non liées à l'univers Stargate
Apparition(s) « Mésalliance », 2e partie,
« Le Temps d'une vie »
« Orilla est notre dernière chance de pouvoir rebâtir notre civilisation »
— Thor

Orilla était une planète située dans la galaxie des Asgard, Othala. La planète était riche en neutronium, un élément clé de la technologie Asgard. Ce fut la première raison pour laquelle les Asgard ont choisi cette planète afin de rebâtir leur civilisation.

Historique Modifier

Lors de la guerre qui oppose les Asgard aux Réplicateurs, SG-1 découvre l'androïde Reese, qui a créé la première génération de Réplicateurs comme étant des « jouets », sur une planète abandonnée sur laquelle toute civilisation a été détruite. Les Asgard utilisent l'androïde pour appeler tous les Réplicateurs de l'univers connu vers la planète Hala, qui était à l'origine une importante colonie Asgard. Les Réplicateurs de la planète sont finalement piégés à l'intérieur d'un champ de dilatation temporel, ce qui donne aux Asgard plusieurs années devant eux pour trouver une solution.

Cependant, les scientifiques Asgard déterminent que cela prendrait juste un plus d'une année aux Réplicateurs pour s'échapper du champ et les Asgard sont dans l'obligation d'évacuer le planète d'origine, Othala, vers Orilla et doivent détruire Hala ainsi qu'Othala avec un trou noir. La conscience de la majeure partie des citoyens Asgard est stockée dans les bases de données de la flotte d'évacuation, en attente d'être téléchargée dans de nouveaux corps clonés dès leur arrivée.

Le neutronium, raison pour laquelle les Asgard ont d'abord choisi Orilla, est nécessaire pour la construction des Réplicateurs à forme humaine comme Numéro Cinq, ce qui fait qu'elle une cible majeure des Réplicateur après qu'ils se soient échappés de leur prison temporelle, un an et demi après leur emprisonnement. Les Réplicateurs, commandés par Cinquième, capturent Samantha Carter et construisent son vaisseau, constitué entièrement de blocs de base Réplicateur, sur la route d'Orilla. Incapables d'évacuer la planète après que les consciences aient été téléchargées dans les nouveaux corps, les Asgard positionnent six vaisseaux de guerre de classe O'Neill en orbite autour d'Orilla dans le but de détruire le vaisseau Réplicateur immédiatement après sa sortie d'hyperespace.

Leur plan réussit, mais Cinquième et le major Carter sont transportés sur la planète avant la destruction du vaisseau, tandis que nombre de blocs Réplicateur du vaisseau détruit pleuvent sur la planète. Là, ils commencent à récupérer le neutronium pour construire plus de Réplicateurs à forme humaine. Les autres membres de SG-1, qui ont récemment découvert une nouvelle arme qu'ils peuvent utiliser contre les Réplicateurs, sont transportés par les Asgard sur la planète afin de stopper les Réplicateurs, tandis que Thor construit une version plus importante de l'arme qui aura pour but de détruire tous les Réplicateurs sur la planète. Finalement, l'arme réussit à détruire les Réplicateurs de la planète et les Asgard peuvent enfin rebâtir leur civilisation sur leur nouvelle planète (SG-1 : « Mésalliance », 2e partie).

Les dernières heures des Asgard Modifier

En 2007, le vaisseau Tau'ri Odyssée se rend sur Orilla, et l'équipage est informé que les Asgard ont déterminé qu'ils sont incapables de stopper leur détérioration génétique qui menace l'existence de leur espèce et qu'ils ont choisi de commettre un suicide de masse en détruisant la planète, laissant seulement une base de connaissance à bord de l’Odyssée comme héritage de leur part. Trois vaisseaux-mères Ori arrivent peu après qu'ils aient fini d'installer la base de données, précipitant les Asgard à exécuter leur plan plus vite qu'ils ne l'ont prévu. Une charge d'énergie massive produit une série d'explosions qui détruisent totalement la planète, mais aucun vaisseau-mère Ori, tandis que l’Odyssée tente d'échapper à l'attaque des Ori (SG-1 : « Le Temps d'une vie »).

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.